Apéro-fiction "Approches collaboratives" - 16 janvier 2014 à Strasbourg

L'Apéro-fiction "Imaginons ensemble les approches collaboratives au sein d'un espace pour l'innovation sociale à Strasbourg" du 16 janvier 2014 à Strasbourg, dans le cadre du programme OFF de la conférence européenne "Entrepreneurs sociaux, prenez la parole !"

Dans le cadre de son projet de création d’un espace de travail collaboratif dédié à l’innovation sociale et écologique à Strasbourg et à la suite de l’atelier « Troc de Compétences » du 15 janvier, la Scop les 2 vous a proposé de réfléchir ensemble à la notion de « travail collaboratif ». Cet atelier a été organisé à l’occasion de la conférence européenne « Entrepreneurs sociaux : prenez la parole ! » organisée par la Commission Européen les 16 & 17 janvier à Strasbourg.

Apéro-Fiction Approches collaboratives Scop les 2 rivesUn espace de travail collaboratif qui offre aux entrepreneurs des outils d’aide au développement et à la création via une animation du lieu pour favoriser l’entre-aide entre entrepreneurs : comment construire ces échanges au sein d’une communauté apprenante ?

S’appuyer sur le collectif pour avancer : cet apéro-fiction a introduit notre réflexion sur le sujet du travail collaboratif. C’est dans ce cadre que nous avons proposé à la dizaine de participants d’expérimenter ces approches collaboratives, de les tester, afin de voir comment elles pourraient être mise en œuvre dans un futur lieu.

Le format de l’Apéro-fiction étant basé sur une projection dans un sujet de fiction afin de décloisonner les réflexions et de libérer l’imaginaire des participants, voici le sujet qui a été proposé :

Strasbourg, le 16 janvier 2030.

La recherche constante de rentabilité, les nouvelles technologies et la pénurie de pétrole ont entraîné des bouleversements dans la manière de travailler dans nos sociétés occidentales. Les télécentres et le télétravail sont devenus la norme.

Malgré certains effets positifs engendrés par ces télécentres et le télétravail (dont la réduction des déplacements et donc la baisse de la consommation d’essence, ou encore l’optimisation des locaux), ces façons de travailler semblent atteindre leurs limites.

Certaines personnes se plaignent d’être isolées chez elles et les personnes qui travaillent dans les télécentres dénoncent des lieux qui manquent de vie. La crise économique n’arrange rien à cette morosité ambiante.

Partant de ce constant, certaines initiatives ont émergé en France ; de nombreux télécentres ont été transformés en espaces de travail conviviaux. Mais surtout, l’Etat a pris conscience que ces nouveaux espaces de travail regorgent de compétences et souhaite les valoriser.

En effet, l’Etat est persuadé que les collaborations entre les acteurs dans ces lieux de travail sont une source de dynamisme économique, de créativité et d’innovation.

> Vous êtes réunis ce soir, dans le cadre de la dernière journée du colloque « Les télécentres d’aujourd’hui et de demain » organisé par l’ADAC, l’Association de Développement des Approches Collaboratives, pour proposer des solutions pour que les gens développent leur capacité à travailler et à collaborer ensemble.

Apéro-Fiction Approches collaboratives Scop les 2 rivesAfin de ne pas brûler les étapes de la réflexion et d’introduire le sujet du travail collaboratif, nous avons proposé aux participants de s’exprimer sur leur conception de la collaboration en leur proposant de répondre à la question suivante : Qu’est-ce que vous évoque le mot « collaborer » ?

De cette réflexion collective a émané un patchwork de post-its colorés sur lesquels nous avons retrouvé des conceptions de la collaboration très variées comme « co-construire », « faire bouger les lignes », « viser un objectif commun »…

Devant cette diversité de réponses, l’étape suivante a été de regrouper les réponses, ce qui a été fait de façon collective et a débouché sur la définition de 9 grandes idées de que qu’évoque le mot « collaborer » :

> Un collectif : co-construire, coopérer, partager, œuvrer en commun, rêver ensemble, trouver des complémentarités, développer et se projeter à plusieurs, être plus fort, grandir…

> Le fait de créer ensemble : viser un objectif commun, s’inscrire dans une dynamique, développer des projets ensemble, créer de la plus-value, contribuer, s’impliquer, innover…

> Des interactions : être à l’écoute, se mettre d’accord, s’interroger, avoir envie d’être avec l’autre, accepter les opinions des autres, se remettre en question, douter

> Un apprentissage : mettre en commun des compétences, apprendre des autres, transmettre une information, valoriser ses compétences…

> Une accélération : faire bouger les lignes, changer d’échelle, être conscient de son potentiel et de celui des autres…

> Du soutien : se rassembler, passer des bons moments ensemble, ne pas être seule, répondre d’une seule voix, s’entre-aider, échanger des idées, être solidaires…

> Une conviction : militer, faire bouger les lignes…

> Un engagement : s’impliquer, être créatif, se parler, donner et recevoir

> Des questions existentielles : exister, valoriser l’humain, une nécessité.

Le mot « collaborer » évoque donc une grande diversité d’idées, aussi bien du domaine de la co-construction que de la coopération ou encore de la co-création : la collaboration semble pouvoir s’organiser sous des formes multiples et infinies.

Apéro-Fiction Approches collaboratives Scop les 2 rivesPartant de cette multitude de possibilités, les participants ont été invités à s’exprimer sur une deuxième question : Nous sommes en 2030, sur quoi auriez-vous besoin de collaborer au sein du télécentre dans lequel vous travaillez tous ? 

Un deuxième patchwork de post-it a ainsi pris forme et plusieurs axes de collaborations ont été identifiés :

> Mutualisation d’outils  : partager ses réseaux, partager des fonctions supports (informaticien, comptable…), mutualiser du matériel…

> Mutualisation de compétences : pour résoudre des soucis informatiques, apprendre d’autres langues, répondre à un appel d’offre ensemble, se faire aider sur la gestion administrative, échanger des compétences, apprendre à faire un plan de financement…

> Mutualisation du cadre de vie : un potager, une salle de sieste, une crèche, déjeuner ensemble, des salles de réunion…

> R&D collaborative : valider des pistes de projets, les tester sur les autres, communiquer sur mes projets…

> Veille : se tenir informé des activités de chacun, avoir accès à l’information, détecter de nouvelles opportunités / les nouvelles tendances du marché, partager des retours…

> Prise de recul : sérénité, compréhension des études, collecte des besoins de chacun…

Les télécentres de demain seront donc des lieux dans lesquels les entrepreneurs auront un accès direct à des compétences, des informations et des outils variés qui pourront leur permettre de développer leurs activités. Et parallèlement à cela, le lieu en tant que tel sera pensé comme étant collaboratif et participatif dans son organisation de l’espace et dans les activités que les entrepreneurs pourront y trouver.

La question de la présence de concurrents à ses activités dans un télécentre a soulevé de débat suivant : la concurrence dans un espace de travail partagé est-elle source de menace ou d’innovation ? La discussion qui a suivi n’a pas abouti à une réponse unique, mais dans tous les cas il a été souligné que les modérateurs, les gérants de cet espace de travail ont leur rôle à jouer à ce niveau-là, afin d’encadrer ce type de situation et de créer le dialogue pour trouver une solution adaptée à tous.

Pour ce qui est des outils, l’ADAC organisera sous peu de nouveaux ateliers, et nous pourrons continuer à réfléchir ensemble sur comment mettre en œuvre ces approches collaboratives dans un lieu de travail collaboratif à Strasbourg !

Merci à tous pour votre enthousiasme !

 

 

 

Atelier organisé avec le soutient du Fonds Social Européen

SCOP les 2 Rives
Siège : 12 rue St-Cyr 69009 LYON. Tél.: +33 (0)4 72 20 08 95, port.: + 33 (0)6 75 46 73 27
Etablissement secondaire : A La Ruche 84 quai Jemmapes 75010 PARIS. Tél. : + 33 (0)6 68 31 84 04
SIRET 539 062 117 00012 / code APE : 8559A
Numéro de déclaration d’activité : 82 69 12060 69

Mentions légales